Sommet luso-espagnol

Mariano Rajoy et António Costa lors de la conférence de clôture du 29e sommet luso-espagnol, à la Casa Mateus. Photo Estela Silva/Lusa.
Le Portugal et l’Espagne ont réitéré aujourd’hui [30/05/2017], à l’issue du sommet entre les deux pays, le « plein engagement » avec l’Europe, mais estiment que la convergence économique de l’Union Européenne (UE) a besoin d’un « nouvel élan ».

« Les deux gouvernements entendent que l’UE doit guider leur action en faveur des valeurs de solidarité et de cohésion, en prenant en compte surtout les souhaits et les préoccupations des citoyens. Dans ce sens, les libertés qui sont indissociables du marché interne doivent être respectées au maximum, en particulier la libre circulation des travailleurs. La convergence économique entre les Etats-membres doit également mériter un nouvel élan », peut-on lire dans la déclaration commune souscrite par le Portugal et l’Espagne.

La référence à l’espace européen est l’un des points saillants de la déclaration commune qui marque la fin de deux jours de travail à Vila Real entre le Portugal et l’Espagne, dont les délégations ont été dirigées par les Premiers ministres des deux pays, António Costa et Mariano Rajoy.

Les sommets ibériques sont des réunions annuelles bilatérales, dirigées par le chef du gouvernement espagnol et le Premier ministre portugais, au cours desquelles sont abordés des sujets d’intérêt mutuel et des projets de coopération entre les deux pays.

A noter que Catarina Martins, la coordinatrice du Bloco de Esquerda, a regretté l’absence d’un débat sérieux sur la centrale nucléaire d’Almaraz, construite près du Portugal, qui oppose les deux pays.

Ce 29e sommet a été le premier auquel a participé António Costa comme chef du gouvernement puisqu’en 2016 la réunion n’a pas eu lieu en raison de la situation politique espagnole d’alors, avec un exécutif de gestion.