Algarve : le progrès à reculons

Affiche du MALP sur les conséquences de l'extraction du pétrole en Algarve.
Les habitants de la région commencent à protester contre le projet de la GALP/ENI.
Le Mouvement Algarve Livre de Petrólio a envoyé une lettre au secrétaire d’Etat à l’Energie demandant au gouvernement « d’actionner le principe de précaution » pour arrêter le processus de prospection et d’extraction de pétrole au large d’Aljezur, sur la côte Vicentina.

« Nous considérons qu’un gouvernement responsable doit actionner politiquement le principe de précaution et freiner une fois pour toutes et le plus rapidement possible, le prospection et l’extraction de pétrole au large d’Aljezur », écrit le mouvement écologiste, appelant le secrétaire d’Etat à l’Energie, Jorge Seguro Sanches, à « prendre une position claire sur le propos ».

Par ailleurs le MALP rappelle que la région de l’Algarve a connu récemment un séisme au nord-ouest de Portimão et que la côte Vicentina est une région à forte densité sismique.

Cette volonté du consortium GALP/ENI de procéder à la recherche de pétrole, à contre courant des décisions internationales visant la lutte contre le réchauffement climatique, est pour beaucoup davantage liée à la nécessité de « fourguer » un matériel désormais obsolète et de moins en moins utilisé.