António Costa fête ses deux ans

Photo de famille des membres du gouvernement, réunis à Aveiro pour un Conseil des Ministres extraordinaire à l'occasion du second anniversaire de la prise de fonction. Photo Manuel Araújo/Lusa.
Les ministres répondent aux questions du public. Photo Manuel Araújo/Lusa.
Le gouvernement portugais a fêté aujourd’hui [26/11/2017] son deuxième anniversaire avec un Conseil des Ministres extraordinaire à Aveiro, suivi d’une session où les membres de l’exécutif ont répondu aux questions du public durant plus d’une heure.

Assez rapidement la discussion s’est orientée vers les incendies, l’un des participants ayant demandé si le Portugal était ou non préparé pour agir efficacement dans le cas d’une nouvelle catastrophe.

António Costa a répondu que son gouvernement avait pris un certain nombre de mesures, telles que la réforme et le cadastre de la forêt, qui ne produiront des résultats qu’à moyen et long terme.

Le Premier ministre a reconnu que les menaces vont persister dans ce domaine, parce que les changements climatiques augmentent la gravité de la situation, rappelant que chaque année de sécheresse accroît le risque de voir le combustible accumulé partir en flammes.

Pour António Costa, jusqu’à l’été, tous doivent effectuer un « grand travail » pour diminuer des situations et des comportements de risque, étant donné que personne ne peut changer la réaction de la nature.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Eduardo Cabrita, a indiqué que le gouvernement allait lancer plusieurs programmes de sensibilisation et des campagnes d’information sur ce que les personnes peuvent et doivent faire pour être davantage en capacité de répondre aux incendies.

Capoulas Santos, le ministre de l’Agriculture, a rappelé que la réforme de la forêt n’est pas quelque chose que l’on puisse faire d’un jour à l’autre : « La forêt est modelée progressivement pour être durable environnementalement ».

Vendredi dernier le Parlement a approuvé à l’unanimité le budget de 186 millions d’euros affectés aux soutien, au combat, à la prévention des incendies et à l’indemnisation des proches des victimes et des blessés graves dans les feux de forêts de juin et octobre de cette année.