Centeno candidat à l’Eurogroupe

António Costa et Mário Centeno à l'issue du Conseil des Ministres extraordinaire qui s'est tenu à Aveiro à l'occasion du second anniversaire de la prise de fonction du gouvernement. Photo Manuel Araújo/Lusa.
En marge du sommet entre l’Union Européenne et l’Union Africaine, qui se déroule à Abidjan, le Premier ministre portugais a mis en exergue le fait que la candidature de Centeno à la présidence de l’Eurogroupe visait la recherche de consensus et à « réunir tous » autour des défis auxquels la monnaie unique européenne fait face et des réformes dont elle a besoin.

« Notre logique est de contribuer au consensus, réunir tous », a déclaré António Costa aux journalistes.

« La zone euro a souffert beaucoup de divisions ces dernières années, entre familles politiques et de différentes régions, et nous avons besoin d’une Europe plus unie et plus forte, et nous sommes dans une position privilégiée pour y contribuer », a-t-il ajouté.

Ces deux dernières journées, le Premier ministre a rencontré plusieurs leaders européens, en marge du sommet, à la recherche de soutiens pour la candidature de son ministre des Finances, qui semble faire le consensus.

Le gouvernement portugais a présenté aujourd’hui officiellement la candidature de Mário Centeno à la présidence de l’Eurogroupe, qui aura pour concurrents la ministre lettone Reizniece-Ozola, le Slovaque Peter Kazimir et le Luxembourgeois Pierre Gramegna.