Des traditions bien ancrées

Photo Centre Franco-Portugais.
Dimanche 7 juin, lors du 41e Festival organisé par le Centre franco-portugais, Il suffisait d’observer la moyenne d’âge des membres des groupes folkloriques pour s’apercevoir que nos traditions portugaises ont encore de beaux jours devant elles. C’est un constat plutôt rassurant.

L’évènement a eu lieu en plein air, au Centre de loisirs de Saint-Doulchard, et comptait avec la participation des groupes folkloriques de Moulin-sur-Allier, Orléans, Vierzon, Bourges… sans oublier l’invité d’honneur qui pour l’occasion était l’Orchestre Philharmonique d’Oleiros, venu du Portugal dans le cadre du jumelage prévu avec Saint-Doulchard. La présence exceptionnelle de cet orchestre a apporté une petite touche classique à notre évènement et c’était plutôt sympa !

Un festival folklorique c’est toujours l’occasion de créer des rencontres et des amitiés, mais également de célébrer la musique traditionnelle portugaise. Et c’est justement l’une des raisons pour lesquelles, ce genre de festivals a lieu en dehors du Portugal.

Il nous parait évidemment très important de perpétuer et faire connaître au public français, entre autres, notre culture, nos traditions, nos us et coutumes. Et pour cela, le Centre franco-portugais est depuis de nombreuses années, un formidable diffuseur de nos traditions.

Dimanche après-midi, les danseurs et les musiciens accompagnés d’instruments traditionnels portugais nous ont proposé un vrai festival de rythmes et de couleurs. Pendant près de six heures, ils ont mis le feu sur… et en dehors de la scène.

C’est d’ailleurs le groupe de percussions Zés Pereiras qui pour clôturer le festival s’est mêlé au public en lui proposant de participer activement dans un élan de joie et de partage.

Hélène Amoroso