Le cinéma à l'épreuve de la littérature

100 pages - 19x26 cm - 20 €
Date de publication : 21 septembre 2015
 
Les Editions Hermann lancent un appel à souscription pour Manoel de Oliveira, L'invention cinématographique à l'épreuve de la littérature, de Claude Murcia et Régis Salado.
 
D’une exceptionnelle longévité, la carrière de Manoel de Oliveira (1908-2015) s’est déployée dans une constante confrontation de son cinéma aux œuvres littéraires. Amour de perdition, Le Soulier de satin, La Divine comédie, Val Abraham, La Lettre et plus récemment Singularité d’une jeune fille blonde ou Le Vieux du Restelo sont quelques exemples de ce dialogue du Maître portugais avec des écrivains aussi divers que Camilo Castelo Branco, Claudel, Dante et Dostoïevski, Agustina Bessa Luis, Madame de Lafayette, Eça de Queiros et Camões.

Revendiquant pour son art un haut service de la parole littéraire, Oliveira n’en est pas moins le cinéaste d’une liberté absolue, créateur d’une oeuvre qui n’a cessé de se réinventer dans son dialogue avec les grands textes.
C’est à ce dialogue, qui est au coeur de l’une des grandes aventures artistiques de notre temps, que sont consacrées les études ici réunies.

Claude Murcia est professeur de littérature comparée et d'études cinématographiques à l'université Paris Diderot, membre du CERILAC et auteur de nombreux ouvrages et articles sur les cinémas et littératures hispanophones (Buñuel, Almodovar, Saura, Erice, Benet, etc.).

Régis Salado est ancien élève de l’ENS de Fontenay-Saint-Cloud, maître de conférences en littérature comparée à l’université Paris Diderot et membre du CERILAC. Ses travaux portent essentiellement sur les modernités littéraires et les transferts culturels dans les domaines français, anglophone et lusophone.