5e centenaire du voyage de Magellan

Portrait de Fernão de Magalhães, alias Magellan.
Le voyage de Magellan, terminé sous le commandement d'Elcano.
Les célébrations du 5e Centenaire du Voyage de Circumnavigation de Fernão de Magalhães [Magellan, selon la graphie espagnole], qui se prolongeront jusqu’en 2022, se fondent sur un « programme ouvert, flexible et partagé », a déclaré aujourd’hui [24/01/2019] le responsable des commémorations.

José Marques s’exprimait à l’Institut Portugais de la Mer et de l’Atmosphère (IPMA), à Algés, au cours de la présentation de la programmation, en présence du ministre des Affaires Etrangères, de la ministre de la Mer et de la secrétaire d’Etat à la Culture.

José Marques a affirmé qu’au long des célébrations il y aurait un ensemble d’éditions et de rééditions commémoratives dans les domaines culturel et scientifique, entre autres.

A partir de septembre, sur le site dédié www.magalhaes500.pt, il sera possible de suivre virtuellement le voyage qui a pris départ de Sanlúcar de Barrarmeda, près de Cadix, le 20 septembre 1519, avec 260 hommes et qui a fini le 6 septembre 1522, à Séville, avec 18 survivants, sous le commandement de Juan Sebastián Elcano, Magellan étant mort durant le périple, en mars 1521, en combat contre les autochtones de l’île de Mactan, l’actuel territoire des Philippines. Un voyage qui prouvera la liaison entre les océans Atlantique et Pacifique et la sphéricité de la Terre, modifiant à jamais la connaissance de notre planète. L’importance de cette odyssée est mondialement reconnue.

Parmi les nombreuses initiatives, la construction d’une réplique des nefs qui constituaient l’escadre de Fernão de Magalhães, grâce à un investissement privé. Le 17 avril prochain sera lancée une pièce commémorative d’une valeur faciale de 7,5 €, par l’Imprensa Nacional-Casa da Moeda, et le 8 mai, une pièce courante de deux euros.

A noter aussi, à partir de septembre, la réédition de livres et de cartes nautiques, dont le Planisphère de Cantino (1502). Au programme également, des conférences scientifiques et des séminaires thématiques.

« La matrice du programme est structurée sur trois axes : de la Connaissance, de l’Economie et de la Coopération, qui sont les trois axes sur lesquels s’est construit le voyage » du Portugais Fernão de Magalhães au service de la couronne d’Espagne, dit José Marques, ajoutant que « La durabilité dans ses dimensions environnementale, sociale, économique et culturelle, assume un rôle central dans la construction de la matrice du programme, en accord avec les objectifs de l’Agenda 2030 ».